Est-il encore temps de sauver la planète ?

Nous sommes, Maxime et moi, profondément habités par l’envie d’agir face aux catastrophes qu’est en train de subir l’environnement. Catastrophes climatiques, avec des glaciers, des banquises qui fondent bien trop vite, avec des inondations, des sécheresses, des tsunamis, des ouragans plus forts, plus imprévisibles, plus fréquents. Catastrophes écologiques avec 50 % des espèces vivantes qui ont disparues dans les 40 dernières années [1], avec des milliers d’hectares de forêts brûlés chaque année pour l’élevage [2], avec des braconnages des espèces protégées comme les baleines ou les rhinocéros, avec des espèces invasives ou des maladies qui impactent des écosystèmes entiers à cause d’une mondialisation des transports de marchandise, comme la renoué du Japon, la pyrale du buis ou le frelon asiatique. Pourtant, nous sommes désemparés. Comment agir de manière efficace ? Car il s’agit d’être rapides : Nous avons peut-être déjà franchi le point de non-retour…

Lire la suite

Notre espèce n’est pas prête à faire face à la destruction de notre environnement

Le dérèglement climatique ainsi que la destruction de l’environnement naturel, pris comme un ensemble de problèmes à résoudre, présente des caractéristiques qui le rendent inédit dans l’histoire de l’humanité. Quelques aient été les défis auxquels ont dû faire face nos prédécesseurs, aucun n’est comparable à celui du dérèglement climatique.
Il est intéressant d’en regarder les spécificités pour comprendre les difficultés que nous rencontrons à y faire face et notre échec probable dans cette entreprise.

Lire la suite

Bac+5 en écologie mention société de consommation

Première contribution, première fierté, nous vous partageons aujourd’hui le texte d’une amie, qui a été touchée par notre initiative, et a souhaité prendre part à nos réflexions !

Nous laissons donc la parole à Alice, journaliste depuis ses 6 ans, et qui comme nous, souhaite créer un Demain à son image.

« Slow travel », « low tech », « do-it-yourself », « batch cooking »… Mon arrière-grand-mère me regarderait avec des yeux ronds et pourtant elle a vécu ces concepts, bien plus que la plupart d’entre nous : voyages en voiture jusqu’en Suisse (le bout du monde !), réparation du poste de radio de génération en génération, reprisage de 67 paires de chaussettes, et même du « batch cooking » en préparant des litres de soupe le dimanche pour toute la semaine. Alors pourquoi avons-nous besoin d’utiliser des mots anglais pour nous approprier ces concepts ? 

Continuer la lecture de Bac+5 en écologie mention société de consommation

Un voyage sans polluer ?

Nous allons partir, en voilier, pour toucher du doigt l’aventure, poser un sillage dans l’immensité du livre bleu océan, toucher de notre plume une parcelle de notre âme. Pourtant, bien que nous cherchions la Poésie, la Beauté, l’Amour du monde qui nous entoure – qui sont les sources de l’espérance – nous gardons les pieds sur terre. D’ailleurs, c’est parce que nous sommes bassement les pieds dans la boue, que nous cherchons à en sortir…

Les pieds dans la boue, parce que quoi qu’on en dise, nous polluons. Nous cherchons à montrer un exemple. Un exemple de voyage lent, à vitesse humaine, un voyage à l’impact environnemental réduit, mais non nul, un exemple de mode de vie plus simple, et pourtant toujours dépendant d’une société.

Continuer la lecture de Un voyage sans polluer ?